◄ Others cities

The website for going out with friends and making new friends in your city.
         
Our Good Deals ►
OVS Holidays ►
  • Thanks to your help, the site will remain healthy
  • Detects problems and win points for becoming VIP Member
  • Your anonymity is guaranteed!

Which offense do you want to submit to the community?

Photo



Profile description




Click to enlarge


Character

Registration date
20 March 2016

Last connection
20 April 2024 - 15h36

Certified member  by
 Carolik

Their favorite events
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Registration reliability
0 3 0 0
  100%
Personal Info
Rankings
First Name : Armande
Sex : Woman
Status : Unknown
Birthday : 28 July 1987 (36 )
Area : Unknown

Lots of ideas#391 (+13)
A few words

Bonjour, ici pour faire des sorties intéressantes et rencontrer de nouvelles têtes.

 

J'aime l'art, les beaux paysages, les jeux, les moments sympas entre amis, enfin plein de choses et d'artistes comme Bach, Bob Marley, la Corse et les oeufs mollets (liste non exhaustive).

 

Ces derniers-temps (avènement de Covid XIX), beaucoup de gens se sont mis à lire ou à relire 1984 de G. Orwell. Sans l'avoir jamais lu, j'avais entendu parler, comme beaucoup, de la "novlangue" ou de Big Brother...et de leur étonnante résonnance avec notre monde actuel.

 

Lire ce monument de science-fiction a donc été un choc...Et un coup de foudre, alors je ne résiste pas à partager avec vous quelques citations qui m'ont bien plu ....

 

(La peinture de la misère sociale comme intellectuelle, de la vie "réduite" est d'ailleurs bouleversante d'humanité...)

 

 

(Traduction par P. Jaworski pour l'édition 2020/2021 - pagination ci-après de l'édition Gallimard, Folio Classique, 2021) :

 

N.B : dans cette traduction, la "novlangue" que tout le monde connaît est devenue le "néoparle".

 

"Le son de l'appareil, qu'on appelait un télécran, pouvait être diminué, mais il était impossible de l'éteindre complètement." (p.34)

 

"Winston se retourna d'un mouvement brusque. Il s'était composé l'expression d'optimisme tranquille qu'il était recommandé d'arborer lorsqu'on était face au télécran." (p.37) (une de mes citations préférées j'avoue ^^)

 

"Ce qu'il y avait d'horrible dans ces Deux minutes de haine, ce n'était pas que l'on fût obligé d'y jouer un rôle, mais qu'il fût impossible d'éviter de se joindre aux autres." (p.49)

 

"Les réparations, hormis celles que l'on pouvait réaliser soi-même, devaient être autorisées par des commissions lointaines qui pouvaient faire traîner pendant deux ans le simple remplacement d'un carreau de fenêtre". (p.56)

 

"La tragédie, songea-t-il, appartenait à l'époque ancienne, à un temps où l'on connaissait encore l'intimité, l'amour et l'amitié, où les membres d'une famille s'épaulaient sans avoir besoin de chercher à savoir pourquoi." (p.67-68)

 

"Ne jamais montrer son désarroi ni son déplaisir !" (p.76)

 

"Ne voyez-vous pas que l'ambition du néoparle est de rétrécir le champ de la pensée ? Nous finirons par rendre le délit de pensée littéralement impossible, parce qu'il n'existera plus de mots pour l'exprimer." (p.95)

 

"Il existait même des organisations [...] qui prônaient le célibat absolu pour les deux sexes. Tous les enfants seraient procréés par insémination artificielle (insart en néoparle) et élevés dans des institutions publiques. [...]Le Parti s'appuyait à tuer l'instinct sexuel, ou s'il ne pouvait le tuer, à le gauchir et à le salir." (p.112)

 

" Dans notre monde, le progrès sera celui de la souffrance. [...] [Il] n'y aura pas d'autres émotions que la peur, la colère, l'ivresse de la victoire et l'avilissement de soi. [...] L'art, la littérature, la science disparaîtront. [...] On ne distinguera plus le beau du laid, on n'éprouvera ni curiosité ni joie de vivre. Nous éliminerons tous les plaisirs qui se font concurrence. Mais toujours existera [...] l'ivresse du pouvoir, sans cesse plus vive et plus subtile. (p.358)

 

"Vous commencez à voir, me semble-t-il, ce que sera ce monde, mais vous finirez par faire plus que le comprendre ; vous l'accepterez, vous l'accueillerez avec joie, vous y trouverez votre place." (p.359-360).

 

Bien sûr ce bouleversant roman d'anticipation (enfin on espère que ça restera à tout jamais de la fiction !) est d'abord une dénonciation des totalitarismes en particulier nazis et staliniens.

Mais également une sorte de mise en garde, et de critique de la modernité, car beaucoup de ressemblance hélas avec certains aspects de l'époque contemporaine (qu'Orwell a su anticiper sans en voir les prémices (smartphone, enceintes connectées, médias de masse, etc...)

Some information abouth this member's life, their main subjects of interest, hobbies.
Languages

I speak French
I speak Italian
Sports

Hiking
Running
Ping-pong
Physical Activities

Stroll
Swimming

Games

Board games
Chess - Checkers - Go
Arts and Crafts

Painting - Drawing
Cultural Activities

Museums - Exhibitions
Art
Literature - Books
Cinema
Music

Thinking

Philo - Psycho - Socio
Science
Cooking / Eating

Picnics
Brunchs
I enjoy wine
Nature / Outdoors

Sea - Beach

Special Events

Birthday
Flea markets
Outings / Vacation

Go away for the week-end
Castles - Monuments
    To:
  • Send them a private message
  • Show the list of their upcoming events
  • Know if you have already met this person during an event

  • Log in!

    Fb Connect

« Find others
Check out the forum